Sacred Pictures

A fine art project by Matteo Pellegrinuzzi

Mon projet “Sacred Pictures” naît du profond intérêt que j’ai toujours eu pour l’art sacré.
Etant italien, je ne peux en effet nier la profonde influence que la culture catholique a eu sur la société italienne et dans l’histoire de l’art de par les chef-d’oeuvres que l’on peut admirer un peu partout en Italie, ainsi qu’en France.
Fasciné par ce pan de notre culture, j’ai donc décidé de rendre hommage à cette merveilleuse expression de la culture humaine à travers la représentation d’icônes religieuses.
Dans le monde contemporain, l’art sacré ne peut plus être uniquement réalisé avec un pinceau et une toile. Les moyens modernes et les artistes modernes doivent prendre la relève.
L’art numérique, la photographie, le cinéma jugent ou rendent hommage à la religion même si cela ne convient pas toujours à l’église.
Pour cette série j’ai décidé de me concentrer sur les figures religieuses et ce qu’elles représentent. Ce qui m’intéresse le plus c’est de montrer comment des figures vénérées par la religion catholique étaient avant tout des êtres humains, des personnes comme les autres avant de devenir des saints chrétiens.
Au niveau artistique, la période qui suscite le plus mon attention est celle du baroque italien où une présence du sacré et du profane, du péché et de la vertu, est significativement montrée. Représenté par Caravaggio, l’art baroque est aussi synonyme de l’avènement des jeux de lumière, des clairs-obscurs, des tons forts et vifs.
J’estime que cette lumière est la plus à même de mettre en valeur mes icônes et en association avec les règles de composition de la peinture classique, et notamment le nombre d’or, je me suis donné comme but de désacraliser l’utilisation de la peinture comme technique dédiée à l’art sacré.
Dans un monde où l’ « image » nous envahie de toutes parts à un rythme effréné et ne nous donne plus à penser, j’ai l’envie profonde de dire « stop ».

Ce projet a pour but d’inviter le spectateur à prendre du recul sur sa notion d’ « image », à prendre le temps d’observer une photographie réalisée à l’aide d’un procédé demandant du temps, de la préparation et voulant mettre en abîme une technique picturale dépassée face à laquelle on disposait du temps nécessaire à l’assimilation de l’oeuvre.
Mes photographies reproduisent le rapport de sacré/profane d’une façon nouvelle. Devant mes œuvres le spectateur peut penser qu’il s’agit d’une véritable icône ou démasquer le trucage mais il n’en aura pas la certitude. Dans l’incertitude du mystère religieux et du pragmatisme humain, où se situe la vérité ?